J'ai enchaîné avec Mirrors, thriller surnaturel plutôt efficace et très hollywoodien, mais réalisé par un Français, Alexandre Aja, auteur du succès magistral La Colline a des yeux.

L'angoisse monte progressivement pendant toute la première partie du film, les effets hyper classiques fonctionnent toujours aussi bien : un pigeon qui s'envole dans un lieu inquiétant fait toujours sursauter. Le décor choisi a de quoi, à lui seul, inquiéter le spectateur le plus endurci. Il s'agit d'un grand magasin, façon Galeries Lafayette, ravagé par les flammes des années auparavant, maintenu en l'état en attendant la fin d'un procès. Kiefer Sutherland, ancien flic contraint à des petits boulots, se fait engager comme vigile et doit faire des rondes toutes les trois heures dans ce magasin lugubre, sans électricité bien sûr. Les mannequins debout et carbonisés, les pigeons squattant les lieux et, surtout, les nombreux miroirs immenses, concourent à créer une bonne atmosphère angoissante. La suite du film a moins de force, jusqu'à la chute finale, inattendue. Le surnaturel et l'horreur se mêlent parfaitement, d'autant qu'il y a peu de scènes franchement gore.

En voyant Kiefer Sutherland on ne peut s'empêcher de penser à lui dans la série 24H chrono. Il a d'ailleurs gardé certains tics, un certain phrasé (du moins en français) et des attitudes héritées directement de la série.

Et quand on rentre chez soi on doit presque résiter à la tentation de décrocher tous les miroirs !

AlloCiné