Je l'ai eu très exactement le 14 mars 1979. Soit à presque 20 ans. Car je n'étais pas un fan de voiture, loin de là et j'ai attendu d'en avoir vraiment besoin pour le passer. Je n'avais jamais montré le moindre signe d'intérêt pour la constitution ou la conduite d'une voiture. Mais comme à l'époque le passage du permis de conduire n'était pas encore du racket organisé, on ne prenait que le nombre de leçons nécessaires à une préparation correcte pour l'examen. J'ai pris les leçons à Clermont-Ferrand, le soir après mes cours en fac. Et le moniteur a estimé qu'au bout de onze leçons j'étais prêt. La plupart de mes amis de l'époque prenaient à peu près le même nombre de leçons. Je me souviens même de la manoeuvre demandée par l'examinateur : un créneau en montée ! Et mon permis a couté à mes parents moins de 1 000 Francs (soit moins de 150 Euros) !

La première voiture que j'ai conduite était la Fiat 500 de la mère d'une amie, trop heureuse de trouver quelqu'un pour conduire à sa place. Je conduisais recroquevillé à l'avant, les jambes pliées sur le côté. Ma première voiture fut une Renault R8 grise gris-bleu d'occasion, offerte par mes parents. Je l'ai beaucoup aimée, j'ai fait pas mal de bêtises avec elle. Je l'avais équipée avec un autoradio et un gros haut-parleur de chaîne hifi. Je l'avais décorée avec des fleurs en plastique récupérées dans une poubelle à l'extérieur d'un cimetière. Elle a fini pratiquement coupée en deux par un irresponsable ayant grillé un stop en venant de gauche, dans une petite rue de Clermont-Ferrand.