Le spectacle avait été présenté à Vierzon et Saint-Amand-Montrond, dans la ville de deux des écoles participant aux rencontres, avec le Conservatoire de musique de Bourges. Cette année Solène était partie prenante de la préparation aux côtés de ses deux professeurs de flûte. Le thème reprenait le titre d'un opéra de Bedrich Smetana, "Prodaná nevesta" (La fiancée vendue) et la forme restait celle qui a fait le succès de ces rencontres : de la musique classique jouée par l'ensemble de flûtes, mariée à une trame théâtrale humoristique. Cette trame reprenait naturellement le thème de l'opéra : l’amour de Marenka et Jeník malheureusement entravé par Krušina, père de la jeune fille, qui l'a promise au fils du riche Mícha, Vašek. Le spectacle était cependant une création originale imaginée par les professeurs de flûte des trois écoles (et Solène) et basée sur un programme classique :

  1. danse des comédiens, de Svetlana
  2. danses bohémiennes, de Debussy
  3. fantaisie pastorale hongroise, de Doppler
  4. airs bohémiens, de Sarasate
  5. danses hongroises 5 et 6, de Brahms
  6. trisch trasch polka, de Strauss

La qualité du spectacle était encore une fois de haut niveau. Et le public a beaucoup ri aux intermèdes comiques joués par les élèves eux-mêmes, entre les morceaux ou parfois en même temps, comme la séance chez le barbier. Laurence, la chef d'orchestre, n'a pas craint non plus de jouer de sa personne. Seul reproche à faire : une durée trop courte.