Un smartphone est un téléphone mobile disposant aussi des fonctions d'un assistant numérique personnel (agenda, calendrier, navigation Web, consultation de courrier électronique, messagerie instantanée, GPS, jeux, etc.) Le plus connu est évidemment l'iPhone, d'Apple. Mais en aucun cas je ne voulais cet appareil, certes d'un très haut niveau technologique, mais totalement inféodé à la dictature commerciale et technologique d'Apple. Il restait donc le choix entre les systèmes Blackberry, Android (de Google) et Windows Mobile (de Microsoft). Mon choix s'était depuis longtemps porté vers Android, système d'exploitation open source, donc parfaitement ouvert et conforme à l'idée que je me fais des communications en réseau. Son seul inconvénient est d'être évidemment fortement lié aux outils Google, en particulier à Gmail. Mais l'utilisation des outils Google n'est pas obligatoire, même si s'en passer ampute le téléphone d'une partie de sa puissance et de sa convivialité. C'est un choix personnel.

Il restait ensuite à choisir le téléphone, haut de gamme de préférence. J'ai suivi l'actualité du secteur pendant des mois, pour sélectionner le Desire HD de chez HTC et le Galaxy S de chez Samsung. Après la lecture de nombreux tests en français et en anglais, mon choix s'est porté sur le HTC Desire HD, malgré le gros défaut de sa batterie sous-dimensionnée. Je devrai le recharger chaque soir, c'est tout. A part ça, ce téléphone est une bête de course :

  • processeur à 1 GHz
  • capacité interne de 1.5 Go
  • RAM de 768 Mo
  • carte microSD de 8 Go (jusqu'à 32 Go)
  • Android 2.2 (Froyo) avec HTC Sense
  • accéléromètre
  • compas numérique
  • détecteur de proximité
  • détecteur de luminosité
  • Dolby Mobile et son surround SRS
  • lecture audio : .aac, .amr, .ogg, .m4a, .mid, .mp3, .wav, .wma (v9)
  • lecture vidéo : 3gp, .3g2, .mp4, .wmv (v9), .avi (MP4, ASP et MP3), .xvid (MP4, ASP et MP3)
  • enregistrement: 3gp
  • appareil photo 8 Mpixels couleur avec auto focus et flash double LED
  • caméra vidéo 720p HD
  • détection de visage
  • géolocalisation
  • internet jusqu'à 14,4 Mbps (down) et 5,76 Mbps (up)
  • 3G, GPRS, EDGE, WiFi, Bluetooth
  • lecteur de eBooks
  • fonction modem et WiFi via port USB
  • et toutes les fonctions de base d'un smartphone.

J'ai dû négocier avec SFR pour le changement de téléphone car je n'avais pas assez de points de fidélité. Finalement je l'ai eu à un prix correct, moyennant un réengagement de deux ans auprès de SFR.

Le 10 décembre je vais à la boutique SFR pour l'acheter et changer mon forfait. Et là, grosse déception : la date anniversaire de mon forfait est justement le 10 du mois et du coup je ne pourrai bénéficier du nouveau forfait que le 10 janvier ! Il ne me reste que la connexion par WiFi pour aller sur Internet mais je ne peux pas encore profiter des appels gratuits ni des SMS illimités.

Qu'à cela ne tienne, je rentre dare-dare à la maison, je le déballe et je commence tout de suite à l'utiliser, sans ouvrir le manuel. Car une partie du plaisir de l'utilisation d'un tel appareil est la découverte de ses possibilités. Son maniement est en fait très intuitif et l'habitude des ordinateurs aide pour se sentir à l'aise très rapidement. Contrairement à l'affirmation du vendeur je ne suis nullement contraint à me connecter sur une borne WiFi de SFR : n'importe quelle connexion WiFi fait l'affaire, donc la mienne.

Pendant plusieurs heures je vais tester tout ce que je peux : transférer mon carnet d'adresses de mon ancien téléphone, choisir et installer de nouvelles applications gratuites, vérifier que je peux poster sur Facebook via Twitter (une des raisons principales de mon achat), prendre des photos, personnaliser le téléphone, etc.

Enfin, poussé par Christine et Solène, je me résous à remettre la carte SIM dans le vieux téléphone et à ranger le nouveau, pour qu'il soit emballé et mis au pied du sapin.