Dans ce petit château perdu au fond de l'Indre, près de Vatan, et inspiré du petit Trianon, avait lieu pour la cinquième année un mini festival de musique, dans et hors du château. Le château, de dimensions très réduites, dispose d'un très grand parc, superbe, planté d'arbres majestueux, et d'une grande pièce d'eau naturelle. La route qui y mène a été faite sur une ancienne allée cavalière, du coup la vue sur le château à l'arrivée est majestueuse. Cette année, l'affiche du festival propose :
  • Marie Cherrier
  • Voodoo Skank
  • Plaster
  • Les Hurlements d'Léo
  • Loo & Placido
  • Big Budha
Nous arrivons à 13h20, il n'y a quasiment personne, hormis quelques pique-niqueurs et une poignée de jeunes à la terrasse du seul café. A l'entrée un vigile très disert et blagueur nous annone l'ouverture de la billetterie (une simple table à côté de la porte) pour "dans 10 minutes"... et cela deux fois. Finalement la personne préposée aux billets arrive tranquillement à 13h45 et nous sommes bien sûr les premiers.
Une petite scène très basse (en fait un camion-scène) est installée devant le château, à l'entrée du parc. Il n'y a aucun projecteur, puisque tout se passe au grand jour. Les instruments de Marie, Franck et Damien sont préparés, la balance doit donc déjà être faite. A 13h55 nous sommes seulement une poignée face à la scène, la plupart abrités à l'ombre des frondaisons. Il faut dire que passer à 14h00 est un peu tôt pour un dimanche de grosse chaleur. Ayant annoncé sur le forum le T-shirt que je porterais, le seul autre pote présent, Cyrlouez, m'accoste et nous faisons connaissance.
Juste avant l'heure dite, Franck vient nous dire bonjour, en récupérant ses chaussures et son sac à dos restés devant la scène. Puis le trio entre en scène, et Marie attaque immédiatement Gardez bien vos moutons. Ensuite ce sera :
  1. La belle vie
  2. Septième ciel (dédiée "à vous messieurs", dixit Marie)
  3. Les baleines
  4. Le bistrot
  5. Manouche
  6. Le curé
  7. Tourterelle
  8. Café noir
  9. Marchand d'froufrous
  10. Paysage perdu
Donc peu de nouvelles chansons, mais il n'ont que cinquante minutes visiblement, et pas de place pour un rappel. En fin de concert, Marie, Franck et Damien reviennent sur scène pour saluer une seconde fois mais dire qu'il ne peuvent rechanter à cause du timing.
Dès les premières notes, les spectateurs se rapprochent et s'asseyent dans l'herbe devant la scène. Ce n'est pas la mega foule, mais plutôt un public curieux et bienveillant, assez jeune et cosmopolite (on entend de l'anglais par-ci, par-là). A la demande de Marie, pour les deux dernières chansons tout le monde s'approche de la scène, et pour Paysage perdu elle tente de faire chanter les spectateurs.
Malgré le public clairsemé, je sens le trio très à l'aise, pas stressé pour un sou, malgré quelques menus problèmes techniques de son. Marie et Franck plaisantent plus que d'habitude, même quand Franck casse une corde juste avant Les baleines, et doit s'éclipser pour réparer. Marie, un tantinet coquine, même si c'est sans doute involontaire, laisse entrevoir la couleur de son tanga sur sa hanche gauche, là où s'attache sa longue jupe. En conclusion, c'est un concert très champêtre, très détendu, très sympa, presque comme si Marie était venue chanter dans notre jardin.
Comme d'habitude, après le concert ils viennent vendre leur disque (en nombre apparemment important, pour un concert si modeste) et signer des autographes. C'est l'occasion d'échanger quelques mots avec Franck et Marie, et de prendre une autre photo ensemble. Petite nouveauté : le trio propose en vente des mini tambours ceints d'une étiquette au nom du groupe.
Après le concert de Marie, nous faisons une balade avec nos amis sous les grands arbres du magnifique parc, en écoutant de loin les groupes suivants, avant de rentrer à Bourges.


Photos