J'ai commencé il y a beaucoup d'années, au début des années 70. J'étais jeune garçon à l'époque, et l'idée m'est sans doute venue des beaux voyages que je faisais avec mes parents en Afrique et dans l'Océan Indien. A l'époque le plastique était beaucoup moins répandu que maintenant et les sacs qui étaient donnés dans les aéroports ou les magasins étaient de bonne qualité et en général bien décorés. Pourquoi avoir décidé de garder ces sacs ? Aucune idée précise, je gardais déjà tout et j'ai peut-être entrevu le côté original de cette collection.

J'ai donc commencé à garder tous les sacs en plastique, non seulement ceux obtenus lors de nos voyages, mais aussi ceux de la vie courante à la Réunion. Car j'estimais déjà qu'un sac qui semble ordinaire à l'époque où il est utilisé pourra avoir une certaine valeur, ne serait-ce que sentimentale ou historique, des années plus tard. Sentimentale car un sac peut rappeler le souvenir d'un beau voyage, d'un bon moment, d'une situation heureuse (ou pas). Historique car un sac peut être le témoignage d'une ville ou d'un pays disparu ou ayant changé de nom. Exemple : j'ai quelque part au grenier des sacs de la Rhodésie qui est l'ancien nom du Zimbabwe actuel, ayant accédé à l'indépendance depuis.

Donc depuis des années j'accumule sac après sac, malheureusement sans aucune méthode de tri et de classement. Et maintenant mes amis et mes connaissances me rapportent des sacs du monde entier, et de leur vie quotidienne. Donc la quantité stockée augmente en permanence. Quand j'ai le temps je m'astreins à les déplier, les empiler et les ranger dans des cartons, stockés un peu en vrac au grenier. J'en ai maintenant de dizaines de pays : Islande, Bahrein, Russie, Viet-Nam, Égypte, Canada, Mexique, Djibouti, etc. J'estime mon stock actuel à plusieurs milliers.

J'ai même découvert un site dédié à cette manie ! Vous qui me lisez, si vous avez des sacs en plastique originaux, particulièrement venant de pays lointains, je suis preneur ! Contactez-moi et nous ferons peut-être affaire.