"... un château."

Indépendant et secret, vous avez avant tout besoin d'un territoire qui vous met à l'abri des intrus et des curieux. La distance, dans les relations affectives ou professionnelles c'est votre protection. Pas question de vous dévoiler sans savoir à qui vous avez à faire. Même avec vos intimes, vous ne vous livrez qu'avec parcimonie. Autant par crainte d'envahir que d'être envahi. Vos désirs et vos émotions ne regardent que vous, qu'on se le dise. Le château vous protège, vous rassure et vous permet de vivre selon vos critères, à votre rythme, loin du regard et du jugement d'autrui. Mais attention à l'autarcie car votre devise "On ne peut compter que sur soi" est aussi un aveu de fragilité. Quelles (mauvaises) expériences vous on fait vous replier sur vous-même, craindre à ce point d'être déçu, trompé ou utilisé ? Être indépendant, cela ne veut pas dire se fermer aux autres. On peut s'affirmer dans ses choix de vie et défendre ses valeurs tout en faisant de la place à l'échange et à la différence.

Votre défi : essayez d'adopter, au moins le temps d'une discussion, le point de vue de votre interlocuteur, non pas pour renier vos convictions, mais pour faire l'expérience d'une manière de penser et de ressentir différente de la vôtre. Renforcer la confiance en soi, cela passe aussi par l'apprentissage de la souplesse relationnelle. N'hésitez pas à écorner votre image d'infaillible, demander de l'aide ou des conseils est aussi une façon de faire de la place aux autres et de se placer avec eux sur un terrain d'égalité.

Sans commentaire...