Je suis en vacances toute la semaine et cette année je bénéficie d'une carte VIP "Invité permanent", en remerciement de petits services rendus à Daniel Colling himself (directeur du festival). Cette carte est un vrai sésame permettant d'aller et venir à ma guise dans tous les lieux professionnels et tous les concerts. J'en avais déjà bénéficié pendant 7 ans, durant les premières années où je gérais mon site web ainsi que le site de Bourges en Scène, repris depuis par un cabinet professionnel.

Comme souvent nous avons fait le plein de musiques en tous genres. J'ai privilégié la découverte d'artistes peu connus en France, au détriment des vedettes comme Jacques Higelin ou Olivia Ruiz. Et j'ai été récompensé la plupart du temps, quasiment tout ce que j'ai entendu m'a plu, voire enchanté. En particulier j'ai découvert le son suédois, à travers trois artistes (Peter Bjorn & John, Peter von Poehl et Herman Düne) parfaits dans leurs genres respectifs.

Mardi je commence par une soirée rock au 22, jusqu'à 2h30 du matin. J'ai aimé trois groupes sur six, ce qui est une bonne moyenne. Un souvenir marquant restera Sue, la chanteuse de Pravda, se lançant dans la foule seins nus !

Mercredi c'est relâche, aucun concert de prévu. Nous allons juste à la conférence de presse de Sanseverino et écouter de la musique au pub O'Brians.

Jeudi par contre est très rempli, nous sommes hors de la maison de 10h30 à 2h30 quasiment sans y retourner. Je commence par l'enregistrement du Fou du roi, l'émission de Stéphane Bern. Puis je vais écouter une Découverte rock, Triste Sire et je rejoins Christine place Gordaine pour écouter les professeurs de flûte de l'école de musique qui font un petit boeuf. Ensuite nous écoutons Joanna Newsom, jeune harpiste californienne du courant new age actuel, au théâtre Saint-Bonnet. Enfin, pendant que Christine va écouter Jacques Higelin et Olivia Ruiz, je vais au théâtre Jacques Coeur pour un concert plutôt soft, dans du rock blues très agréable.

Vendredi est à peine plus calme. Nous assistons au concert de Julie Doiron puis à la création de Seb Martel, un spectacle total (théâtre, musique, danse et vidéo) nommé Motel Martel, un grand moment.

Samedi nous passons un long moment à écouter les Découvertes en chanson et world, avec de très bonnes surprises, comme Jaboticaba et Siméo. Le soir nous allons écouter un hommage à Neil Young par de nombreux artistes (dont encore Seb Martel), suivi par un artiste extraordinaire, Herman Düne, Franco-Suédois très classe. Sa musique fait penser aux grands espaces, aux routes interminables menant à la mer sous le soleil. Après la conférence de presse, placée exceptionnellement ce soir, au lieu du dimanche midi (élections obligent), nous allons à la soirée électro au Palais d'Auron. Christine abandonne rapidement mais j'y reste jusqu'à 4h30.

Le lendemain, c'est consternant, le Printemps s'est en fait fini officieusement hier : plus un bruit, plus personne, plus une voiture, le désert. Du coup l'après-midi musicale sur les scènes ouvertes n'attire sans doute que les gens de la régions (ou ceux qui ne votent pas). Nous allons applaudir Florent Marchet, belle découverte, et bien sûr Marie Cherrier, plus en forme et pétillante que jamais.

En ce qui nous concerne, ce Printemps aura été un très bon cru, et si vous voulez en apprendre plus, je vous invite à consulter la chronique que j'ai rédigée au jour le jour.

Malheureusement cette année quelques incidents graves ont émaillé les nuits en ville (agressions au couteau et tentatives de viol). Mais il faut être clair, ce n'est pas le Printemps de Bourges qui est en cause, mais le Printemps dans la Ville, le festival off qui se tient dans plus de trente bars. Quand on sait que l'alcool coule à flot, qu'il est bradé par certains bars (0,50 € le demi de bière ou 1,00 € le verre de pastis !) et que les CRS quittaient Bourges à minuit et demie chaque jour, les conditions étaient malheureusement réunis pour engendrer ces dérapages. Espérons que les autorités fassent bien la part des choses et ne pénalisent pas le Printemps de Bourges à la place du Printemps dans la Ville.

L'an prochain, le festival aura lieu du 15 au 20 avril 2008.

PS : si vous souhaitez parler du Printemps de Bourges, donner votre avis, partager vos impressions, formuler une critique, venez nous rejoindre sur le seul forum consacré à 100% au festival.