Ayant décidé de ne pas suivre un cursus traditionnel d'études, très motivée depuis longtemps par sa passion des animaux et n'ayant même pas encore dix-huit ans, elle considère qu'elle a largement le temps de faire ses propres expériences. En même temps qu'elle prépare le permis de conduire, elle a fait des démarches auprès d'un certain nombre d'organismes de protection de la nature et de sociétés du domaine animalier. Déjà elle a fait ces démarches seule, montrant ainsi une maturité et un sens de l'organisation plutôt favorables pour l'avenir. Après des déboires avec le Pôle Emploi (qui est incapable d'aider une personne sortant du schéma classique "je suis un adulte, j'ai déjà travaillé et je suis au chômage") elle a obtenu des conventions de stage auprès de la Mission Locale de Bourges.

Son premier travail va consister à recenser les passereaux migrateurs en Vendée ! Puis elle ira en stage au Pal, avant d'aller s'occuper de tortues terrestres dans le sud de la France. Et elle aura peut-être un stage aux studios Jacana, si la chance est avec elle.

Ce matin en l'acompagnant en train, je ne pensais pas tellement au fait qu'elle quittait le nid "sérieusement" pour la première fois, je pensais surtout à son avenir et aux années qui sont devant elle. Malgré son choix peu conventionnel, puisse-t-elle se trouver un travail qui lui plaise et qui lui permette de vivre pleinement et décemment. J'espère sincèrement que l'éducation et la liberté que nous lui avons donné l'aideront dans ses choix et dans sa vie, que personne ne peut vivre à sa place.