Nous avons fait appel à La Bouline, groupe orléanais qui joue et chante des airs de mariniers de la Loire et des airs de marins, la Loire finissant sa course à Nantes. Très connus aux alentours d'Orléans et le long de la Loire, leur notoriété n'avait fait qu'effleurer Bourges. Nous avions le choix entre La Bouline et un autre groupe et le choix s'était fait à l'écoute des disques.

Pour le dîner nous avons fait appel au même cuisiner que l'an dernier, toujours aimable, efficace et bénévole. Son aide est plus que précieuse car sans lui point de dîner d'une telle envergure. Nous avons choisi un repas simple mais copieux : kir breton, marmite de fruits de mer, timbale de riz, salade, fromage, tarte aux fruits et café.

Le jour du spectacle le compteur des réservations s'est arrêté à cent dix-sept repas payants. C'est satisfaisant, bien qu'en-dessous du nombre de 2009. Le groupe arrive vers 17h00. Ils sont six hommes, sympathiques, au look de marins. Pendant qu'ils installent leur sono, nous préparons la salle : tables, chaises, couverts et décoration. Les premiers convives arrivent en avance, un peu avant 20h00, comme d'habitude. Le groupe commence à jouer dès que tous les convives sont arrivés. Ils jouent chacun de plusieurs instruments, ce qui promet une musique variée. Et en effet les musiques sont différentes de ce dont on a l'habitude et sont très agréables. Il y a de nombreuses valses et quelques musiques bretonnes. La nouveauté vient aussi des chants, en solo ou à plusieurs. Les musiciens font deux pauses, le temps de grignoter et de s'humecter un peu. A un moment ils entonnent une chanson, "Marie la cordelière", qui suspend toute conversation et déchaîne un tonnerre d'applaudissement. C'est certainement la plus belle chanson de la soirée.

Ils terminent leur prestation vers minuit. Nous les remercions chaleureusement et commençons à ranger la salle. Les commentaires que nous glanons ça et là sont positifs, notre choix musical et culinaire était donc le bon pour cette soirée.