En septembre dernier je me suis inscrit au Photo-Ciné Club du Berry dans l'espoir d'apprendre la technique du portrait et de bénéficier du petit studio équipé de façon professionnelle dont dispose le club. Malheureusement depuis septembre les cours se bornent à apprendre les rudiments de la retouche Photoshop à des personnes débutantes en photographie numérique et en informatique. Autant dire que je n'apprends pas grand-chose, pour ne pas dire rien, depuis septembre. Après le paiement de la cotisation, plutôt conséquente, j'ai demandé à ce qu'on me montre comment utiliser le studio afin, j'espère, de pouvoir l'utiliser de façon autonome lorsqu'il sera libre.

Et donc samedi dernier l'un des deux portraitistes du club m'a donné rendez-vous avec mon modèle. J'ai demandé à Marine, une amie de Benjamin que j'avais déjà photographiée deux fois, si ça l'intéressait. Non seulement elle a gentiment accepté mais j'ai eu l'impression que l'aventure l'intéressait car elle s'est tout de suite investie. On a longuement discuté sur MSN à propos de la tenue et du maquillage les plus appropriés, elle a regardé des revues pour cherches des idées, etc. La veille du shooting elle est même venue à la maison, superbement maquillée, pour me faire choisir entre deux robes.

Gilles, le photographe, a été parfait. Il a l'habitude des modèles débutantes et a cherché tout de suite à mettre Marine à l'aise. Il a choisi un fond noir (ce que j'aurais moi aussi choisi) et a mis en place l'éclairage, finalement très simple... quand on a de l'argent et de la place ! Il n'y avait qu'une boîte à lumière d'environ 1,20 mètre de côté, un simple réflecteur en polystyrène et un projecteur dirigé vers le fond noir. Il a placé Marine à environ trois mètres du fond, assise sur un tabouret de bar. Et j'ai commencé à prendre des photos, guidé par ses conseils : cadrage, placement, guide du modèle sur la position du corps, de la tête, du regard, etc. Marine se sentant à l'aise, Gilles a poussé plus loin la créativité en lui faisant prendre diverses poses : derrière le tabouret, accoudée dessus, debout, dos tourné, etc. Déjà le résultat à chaud, sur l'écran de l'appareil, m'a beaucoup plu.

Après une heure et environ cent trente photos nous avons arrêté cette première séance. Marine est ensuite venue à la maison voir tout de suite le résultat. Et pour une première séance nous étions satisfaits tous les deux. L'expérience sera donc certainement renouvelée.