Le 12 juin j'ai pu utiliser le studio du club photo en solo. Gilles, l'autre portraitiste, me remet les clefs et m'explique le fonctionnement du studio (alarme, branchements, flashs, etc.). J'espère qu'après cette validation je pourrai accéder plus souvent au studio. Gilles s'en va et ne revient qu'à la fin de la séance. Pascaline est accompagnée de sa maman et Christine est venue également, par curiosité. Nous travaillons sur le fond noir, celui qui est en place. Pascaline a apporté plusieurs tenues mais les plus belles photos sont faites dans ses habits préférés, à la fin de la séance. C'est aussi à ce moment qu'elle est la plus détendue.

Le 19 juin j'avais rendez-vous à Durtol chez Alain Pons, pour la dernière partie du stage photo offert par Christine. Mon modèle est Marine. Nous avons préparé cette séance via Internet, en nous mettant d'accord sur le maquillage et les tenues. Alain nous attendant à 9h30 nous partons deux heures avant, dans le froid et la promesse de pluie. Le studio d'Alain est plus petit que celui du club mais mieux équipé. Ses flashs sont plus récents et beaucoup plus puissants. Par contre il manque cruellement de recul et Marine est trop proche du fond (gris, cette fois) : il y a du coup beaucoup d'ombres portées. Marine s'est bien prise au jeu et a apporté une valise pleine de tenues très différentes. Alain me sert d'assistant (un comble !) et fait le pitre pour tenter d'arracher un sourire à Marine, ce qui réussit plutôt bien. Alain me montre comment modifier les ombres et l'éclairage en changeant la position des flashs ou leur intensité. Il y aura certainement de nombreux beaux portraits cette fois-ci encore.

Pendant la séance la pluie s'est mise à tomber drue. Notre projet de visiter Clermont tombe à l'eau, c'est le cas de le dire. Nous nous réfugions dans un petit restaurant de Chamalières pour déjeuner et nous rentrons directement. La pluie et la discussion me font prendre la mauvaise direction et je m'enfile l'A72 jusqu'à Thiers avant de comprendre mon erreur. Nous faisons toute la route sous une pluie diluvienne et pas plus de 10° à l'extérieur.