Samedi matin nous allons à la salle avec d'autres membres du groupe pour la préparer en vue du bal du soir. Déplier les tables, placer les chaises, mettre les nappes en papier et les tarifs, décorer les murs, faire la pâte à crêpes pour 250 crêpes, nous accomplissons ces tâches classiques en moins de deux heures car nous sommes nombreux. En repartant nous accrochons quelques affiches cartonnées aux principaux carrefours. Et pour déjeuner nous retrouvons mes beaux-parents et Benjamin.

Le début du bal est classiquement prévu à 21h00 mais nous arrivons vers 20h30 histoire de rencontrer les musiciens avant leur prestation. Nous les trouvons attablés avec les membres de Brug Arvor. Je suis surpris d'en connaître déjà plusieurs : ils sont en fait déjà venus sous le nom de Sonerien 77. La scène est installée, remplie de nombreux instruments, de micros et de projecteurs. La plupart des membres de Brug Arvor ont mis leur T-shirt blanc décoré du logo de l'association (fait par moi il y a plusieurs années).

Un peu avant 21h00 les premiers clients arrivent et s'installent. Les musiciens commencent à 21h15 avec un andro. Les danseurs confirmés et débutants investissent la piste. Mais malheureusement la salle ne se remplira jamais, le nombre d'entrées payantes stagnant à cinquante-huit. Nous sommes déçus de ne voir aucun des danseurs habituels des groupes berrichons que nous connaissons. Il y a bien un bal à Méry-ès-Bois mais c'est un bal folk classique, pas un fest noz.

Qu'importe, les gens présents passent apparemment une bonne soirée. Les musiques de Diaouled Du sont très sympas, les instruments sont variés et mélangent tradition (binious et bombardes) et modernité (batterie et guitares) et les airs sont presque tous différents. Les musiciens avaient envoyé à l'avance la liste des danses qu'ils comptaient jouer et elle leur avait demandé quelques danses spécifiques supplémentaires. Nous avons eu ainsi droit à des danses comme l'avant deux de travers, le bal de Jugon, la gavotte d'honneur ou la suite de Loudéac.

Le groupe fait deux pauses pendant lesquelles les talabardeurs de Brug Arvor prennent la relève, accompagnés à la grande cornemuse par des musiciens de Diaouled Du.

Le public s'en va dès 1h00 et Diaouled Du continue pour les quelques irréductibles, et nous, jusqu'à 1h45 environ. Nous remettons rapidement la salle en état pour les rifles du lendemain et nous souhaitons bonne route aux musiciens, qui rentrent directement en Seine-et-Marne. Nous ferons certainement appel à eux une prochaine fois.