Après plusieurs jours de buzz humoristique basé sur une fusée dessinée en ASCII sur une simple page web (dont le code était truffé de commentaires censés être des indices), le jour tant attendu (par les consommateurs) et redouté (par les trois voleurs opérateurs SFR, Orange et Bouygues) est arrivé. L'annonce devait de toute façon être faite avant le 12 janvier, date butoir imposée par l'ARCEP.

Niel a fait son show façon keynote de Steve Jobs : seul sur une grande scène vide, avec deux grands écrans derrière lui, en chemise ouverte, décontracté et sans notes évidemment.

Il a commencé par passer une interview d'un sosie de Martin Bouygues qui disait de façon péremptoire qu'il n'y avait pas de place pour un quatrième opérateur 3G en France. Après il s'est moqué des voleurs concurrents en montrant leurs catalogues et la complexité des offres, où il est difficile de faire un choix. Ensuite il a affiché un site web de comparaison de forfaits, avec chacun des trois voleurs concurrents en colonne et là il a lâché la première bombe : un seul forfait tout illimité (téléphone fixe et mobile vers la France et 40 pays étrangers, Internet y compris P2P, VoIP et newsgroup, avec une limite fair use à 3 Go, SMS, MMS) pour 19,99 € et 15,99 € si on est abonné ADSL chez Free.

Puis il s'est moqué du forfait gouvernemental RSA "pour les pauvres" à 10,00 € pour 30 minutes et 30 SMS, il l'a traité de forfait "Racket Super Arnaque". Et là, deuxième scud : forfait 60 minutes et 60 SMS à... 2,00 € ! Et 0,00 € (ouiiii !!!) si on est abonné ADSL chez Free. Les coûts de dépassements de ce forfait limité sont très faibles : 0,01 € par sms et 0,05 € par minute voix (au lieu de 0,38 € chez SFR).

Les plus : tous les téléphones vendus par Free seront desimlockés, on peut apporter son téléphone, il n'y a pas de période d'engagement et le paiement d'un smartphone acheté chez Free étalé sur 36 mois maxi. Pour finir il a offert a tous les journaleux présents une carte à 0,00 €.

Il y a quand même quelques bémols :

  • ces forfaits ne sont disponibles dans un premier temps qu’aux 3 premiers millions de clients (le nombre de numéros disponibles ? ou avant une hausse des tarifs ?),
  • l'achat du téléphone est à la charge du client (plus de téléphone subventionné à 9,00 €).

Le site mobile.free.fr et le 1044 sont totalement saturés ce matin et, selon le Nouvel Observateur, les services de résiliation des trois opérateurs saturent depuis 10h ce matin. La directrice de la Relation Abonnés de Free.fr a indiqué que dès 9h45 mobile.free.fr a enregistré plus de 700 000 accès simultanés. Quant au site live.free.fr, qui retransmettait en direct la conférence de presse, il a enregistré près de 4,6 millions de visiteurs uniques et plus de 450 000 flux simultanés.

La vidéo est accessible là : http://www.vingthuitzerotrois.fr/reflexion-business/free-vient-regler-son-compte-marche-des-telecoms-france-14309/

PS : au passage le 15,99 est bien le 1337 (du leet code cher à Free) + TVA 19,6 %

niel_Copie.jpg