Depuis début septembre, juste avant la braderie, une magnifique statue d'éléphant de huit mètres de haut trône devant l'opéra de Lille. L'animal est harnaché de riches ornements, comme pour une parade. Et le mystère est maintenant éclairci : du 14 octobre 2006 au 14 janvier 2007 Lille vivra à l'heure indienne. Et pour bien marquer l'évènement, onze autres éléphants semblables au premier ont été installés de part et d'autre de la rue Faidherbe, dans la nuit du 9 au 10 octobre. Trompe dressée, défenses fièrement levées, les pachydermes ont grande allure, le long de cette rue, surnommée rambla depuis la manifestation "Lille 2004". S'ajouteront des éléphanteaux, dont certains mobiles, installés place de la gare, sans compter de majestueux luminaires surdimensionnés. Enfin la gare sera transformée pour l'occasion en palais indien. Ces immenses statues en métal et fibre de verre, arrivées au port d'Anvers, sont l'oeuvre d'un artiste indien, Nitin Chandrakant Desai, venu en personne superviser l'installation de ses oeuvres. Inconnu en France, ce graphiste, designer et décorateur de génie est une star dans son pays, et particulièrement à Bollywood, près de Bombay. Il explique ses choix par une volonté de montrer aux Français deux symboles forts de la culture indienne : l'éléphant, omniprésent, marque de force et de prospérité, et les candélabres, symboles de bienvenue qui engagent à la spiritualité. Nitin Desai a été récompensé maintes fois, en particulier pour son travail sur "Salaam Bombay", de Mira Nair.

La manifestation, baptisée "Lille 3000" (sous-titrée du slogan "Bombaysers de Lille") sera inaugurée le 14 octobre à 19h30 par une grande parade festive où chacun sera convié à célébrer la rencontre des cultures de Bombay et de Lille. Inspirée par Diwali (la «Fête des lumières», fête préférée des indiens qui dure quatre jours chaque année), cette parade verra les fameux géants des Flandres rencontrer les éléphants géants et des géants indiens conçus pour l'occasion. Les fanfares du Nord accompagneront les fanfares indiennes du Rajasthan et des feux d'artifices et de Bengale embraseront le ciel. Avec ses 2000 danseurs, la parade se dirigera depuis la "rambla" vers la place du théâtre, ornée d'un immense ruban de lumières multicolores, oeuvre de Ashok Sukumaran. Puis les spectateurs plongeront virtuellement dans le site archéologique d'Hampi, accompagnés du DJ indien Mukul Patel et d'hologrammes de la réalisatrice Mira Nair. S'en suivra une nuit de fête et de danse sur des musiques bollywoodiennes, évidemment.

Tout au long des trois mois se succèderont plusieurs centaines de manifestations artistiques dans tous les domaines : peinture, musique, arts culinaires, théâtre, expositions, animations publiques, etc. Le budget de 7,5 millions d'Euros, est supporté entièrement par la ville de Lille et le département du Nord.