Histoire de passer une soirée sympa, nous partons de bonne heure avec dans l'idée de dîner à Argenton. Arrivés dans la ville, nous repérons la salle "l'Avant-Scène" et nous nous garons au centre ville. Après quelques minutes de marche au coeur de la ville (jolie et bien éclairée) nos pas nous ramènent à une pizzeria... face à notre voiture garée ! Nous demandons à être servis rapidement pour cause de concert, et nous sommes exaucés : à peine trente minutes pour une pizza, un tiramisu, un café et l'addition.
A 19h45 nous sommes devant la salle, où quelques personnes attendent déjà dans le froid. Je porte un badge de ma fabrication marqué "Pote de Marie" qui intrigue la caissière qui attend aussi, et du coup nous échangeons quelques mots. Puis arrivent Louka et Mymy (après 2h30 de route !) avec qui nous faisons connaissance. Enfin, à 20h00, les portes s'ouvrent, et nous achetons nos billets, réservés à l'avance. Le hall se remplit régulièrement, mais l'accès à la salle n'est permis qu'à 20h30. La salle est petite mais moderne, jolie et bien agencée pour les concerts. J'en profite pour remplir tout de suite ma mission d'enquêteur de gri-gris (voir sur le forum), allant jusqu'à monter sur la scène vide pour en photographier un.
Nos artistes se font désirer comme de vraies stars, et ne commencent qu'à 20h45. Tout de suite nous constatons qu'ils ont travaillé leur entrée en scène : Damien entre le premier, suivi par Franck et "Babar". Chacun se met à jouer immédiatement, pour préparer l'entrée de Marie avec "Les moutons". Et là c'est le grand choc ! Elle porte une superbe robe noire, courte, moulante, froncée sur le côté, au-dessus de collants noirs. Elle est magnifique et le contraste avec le jean usé que nous lui avons toujours vu (sauf à Bouges-le-Château) est flagrant, c'est beaucoup mieux ainsi. Tous les quatre sont toujours pieds nus, y compris Christophe ("Babar"). La liste des chansons sera la même qu'hier à Tours, cela se comprend aisément :
  1. Gardez bien vos moutons
  2. Manouche
  3. Septième ciel
  4. Les baleines
  5. Funambule
  6. Tourterelle
  7. Le bistrot
  8. Ben alors quoi
  9. Chevaliers
  10. Marchand d'froufrous
  11. Le curé
  12. Pattes de loup
  13. La belle vie
  14. Café noir
  15. Paysage perdu
  16. J'tai inventé
  17. Joyeux Noël

Il nous semble que quelques arrangements ont encore changé depuis notre dernier concert. Sur "Manouche", Marie commence a capella, suivie par Damien, puis par Franck et Christophe. Pendant "Les baleines", pendant que Marie s'équipe de son accordéon, Franck vient s'asseoir au bord de la scène pour jouer en solo. Comme Pascal est assis juste devant lui, Franck lui dit quelques mots tout en jouant, c'est rigolo. Pendant "Funambule" Marie renverse sa bouteille d'eau dont le contenu s'étale sur la scène, mais elle ne s'en aperçoit même pas avant la fin de la chanson. Du coup, quelqu'un vient éponger avec une serpillière et Marie est toute confuse quand elle comprend que c'est elle qui a fait ça. Elle dit de sa petite voix ingénue « Ce n’est pas moi qui ait fait ça ? » et la salle répond en chœur « Si ! si ! » Dans "Le bistrot" Marie se paye un petit trou de mémoire, suivi par un fou-rire qui gagne toute la salle. Dans "Ben alors quoi" son fou-rire s’amplifie, elle peste contre elle-même mais doit malgré tout interrompre la chanson plusieurs fois. Les musiciens sont hilares, la salle aussi, tout le monde applaudit pour la soutenir et personne ne lui en veut, évidemment. Franck vient à son secours, et tout repart comme sur des roulettes. Pour nous c'était un moment magique, un instant de spontanéité et de fraîcheur comme Marie nous en offre parfois, même si je me doute que pour elle ça devait être aussi angoissant que stressant. Elle évoque la fatigue pour s'excuser, et on veut bien la croire, après trois concerts et deux show-cases en trois jours ! Du coup, après un rapide conciliabule, le groupe zappe carrément "Chevaliers", une nouvelle chanson, pour enchaîner directement avec "Marchand d'froufrous", que Marie connaît par coeur. Avant "La belle vie", Christophe rappelle que les vidéos sont interdites, et Marie explique pourquoi, en soulignant que c'est la première fois qu'on entend parler Babar !
Un autre joli moment arrive quatre chansons avant la fin du concert, quand Marie parle du moment du rappel, qu'elle n'aime pas car elle ne sait jamais si les gens se forcent ou pas (pourtant vu l'ambiance dans ses concerts, elle devrait en avoir une petite idée). Du coup elle annonce qu'elle chante encore deux chansons dans le spectacle officiel et reviendra avec deux chansons pour un rappel annoncé. Et elle demande d'une petite voix « Alors rappelez-moi s'il vous plaît » : c'est trop craquant !
Il est évident que le spectacle continue à se bonifier au cours du temps, toute la partie musicale est carrée, la basse de Christophe a trouvé sa place (alors qu'au premier concert elle semblait trop présente). L'entrée en scène n'est plus brouillonne, il manque juste peut-être à travailler un peu les inter-chansons. Je vais sans doute me répéter mais écouter Marie cinq fois en six mois n'a jamais été lassant, tellement les concerts ont évolué dans le bon sens.
Par contre pour les photographies c'est loin d'être évident à cause de l'éclairage de scène. Les projecteurs blancs éclairent à la verticale au-dessus de Marie, projetant sur elle une lumière très dure avec beaucoup d'ombres. Les lumières de couleur sont peu éclatantes et à dominante rouge. De plus Marie en noir sur le fond de scène noir n'est pas facile à photographier !
A la fin du concert, Pascal, Myriam, Christine et moi restons les derniers dans la salle, à commenter le concert, les dernières notes en tête. Nous en profitons pour récupérer les playlists de Franck et de Marie. Puis nous retournons dans le hall pour attendre que les nombreux fans potes finissent d'acheter le CD et de demander des autographes. Damien s'éclipse très vite, suivi par Babar. J'échange quelques mots sympas avec Franck et quand Marie est enfin seule, je m'approche pour lui parler. Elle est ébahie par mon badge avec sa photo et du coup me donne spontanément deux grosses bises avec une accolade. Pendant ces quelques secondes j'ai dû rougir et flotter à dix centimètres du sol ! Je leur demande de signer le billet de concert où le nom de Marie est carrément imprimé. Marie nous confie qu'ils font une trêve de Noël, jusqu'au prochain concert le 12 janvier à Vernouillet. Un jeune homme s'attarde pour bavarder avec nous. C'est un visiteur du forum, sans aucun doute un futur pote, qui prévoit déjà d'aller écouter Marie à Rouen. Après un dernier au-revoir à Marie, Franck, Pascal et Myriam, nous reprenons la route du retour.


Photos