Une bonne odeur de cuisine chinoise embaume toute la maison, mais la porte de la cuisine est fermée : Lingli ne veut pas qu'on la dérange, et surtout refuse qu'on la prenne en photos ! C'est dommage, j'aurais bien aimé la voir dans ses oeuvres. Christine a juste eu droit à une seule photo avant que Lingli ne commence. Les odeurs s'intensifient, et la porte de la cuisine s'ouvre enfin : c'est prêt ! J'ai juste le temps de constater que même pour faire la cuisine, Lingli n'utilise que des baguettes ! Les plats sont bien présentés et mêlent porc, aubergines, poivrons, courgettes, avec différentes sauces, des nouilles chinoises, le tout accompagné de riz blanc compact et de soupe. Le plus joli plat comporte des crevettes frites à l'huile et aromatisées. Le tout est excellent. Bien sûr nous utilisons des baguettes, et nous voir nous débattre avec fait toujours rire Lingli. Après le repas, nous improvisons une séance de karaoké, et même Benjamin se joint à nous. Puis Lingli s'isole pour appeler ses amies de Chine au téléphone, car j'ai découvert que téléphoner en Chine avec Free est gratuit. Comme elle ne les a pas appelées depuis qu'elle est arrivée en France, elle y passe un long moment. Du coup elle oublie de faire sa sieste.
Puis nous commençons la préparation du réveillon, pendant que Lingli et Solène échangent des leçons de calligraphie pour l'une contre des leçons de français pour l'autre. En début de soirée nous prenons l'apéritif, et Lingli goûte le cocktail préparé par Benjamin. Elle ne porte pas encore sa belle robe, elle la mettra pour le réveillon après la messe. A 22h00 nous emmenons Lingli avec nous pour la veillée et la messe. Grâce au livret, elle peut suivre les textes lus par le prêtre, et Solène lui explique le déroulement tout au long de la cérémonie. Elle participe activement aux chants. Je trouve assez émouvante sa présence avec nous pour partager ce moment très particulier.
Enfin nous rentrons nous mettre au chaud à la maison, pour commencer le réveillon et ouvrir les cadeaux. Lingli se change, se coiffe et se pomponne. Elle réapparaît transformée et superbe, rayonnante et visiblement heureuse de sa métamorphose. Nous commençons le réveillon par des huîtres. Lingli, courageuse, veut en goûter une, mais visiblement n'apprécie pas tellement, même si elle n'ose pas l'avouer clairement. Mais elle apprécie les autres mets traditionnels de Noël, saumon fumé, foie gras et petits fours sucrés. Par contre elle veut goûter au vin de la soirée, un Gewurztraminer "Vendanges tardives". On la prévient que c'est un vin assez fort, mais elle insiste. Elle prend à peine un demi-verre et, comme prévu, est pompette très vite après, ce qui nous fait bien rire. Au milieu du repas nous ouvrons nos cadeaux, dans l'ordre inverse d'âge. Je crois que Lingli a été très touchée des siens, cela nous fait bien plaisir. Après le repas nous remettons quelques chansons de karaoké, puis des DVDs, reçus en cadeau. Je pense que Lingli aurait bien voulu danser et s'éclater, mais toute seule elle n'ose pas. A 5h00 elle et moi commençons une partie de Monopoly, car elle veut apprendre ce jeu, mais nous nous faisons éjecter rapidement par Solène qui dort dans le salon !
Je pense que cette soirée a été réussie et a comblé les attentes de Lingli dans sa volonté de découvrir les coutumes françaises. Nous avons passé un excellent moment et nous oublions complètement qu'elle n'est pas française, il faut juste penser à parler lentement pour l'intégrer à nos conversations.
Aujourd'hui, jour de Noël, nous n'avons pas fait grand-chose. J'émerge vers midi, et Lingli vers 1h00 car avant de se coucher elle a encore appelé pendant deux heures sa meilleure amie au téléphone en Chine ! Lingli assiste à la préparation du chapon servi au déjeuner, et après le déjeuner chacun s'occupe tranquillement. Puis nous faisons une partie de Monopoly à six. Lingli assimile les règles très rapidement, comme d'habitude. Au point qu'elle gagne haut la main, sans qu'on ait fait aucune concession. Elle est ravie, bien sûr. Une autre chinoise avec qui je corresponds de temps en temps sur MSN vient me souhaiter joyeux Noël. J'en profite pour passer le clavier à Lingli pour qu'elle se présente et du coup les deux jeunes femmes discutent en chinois un bon moment ! Au dîner on ne sert que les restes des derniers repas et nous bavardons encore beaucoup. En particulier Lingli nous parle des traditions qui entourent le nouvel an chinois et revient sur l'émotion qu'elle a eu hier soir à ouvrir ses cadeaux. Elle nous explique que ce n'est pas du tout comme ça en Chine, où les cadeaux sont majoritairement constitués d'argent seulement. Elle nous révèle aussi qu'elle est née le jour de notre mariage, un an après. Nous en venons à parler des jeux qu'elle connaît, comme le mahjongg bien sûr, et le backgammon. Curieuse comme d'habitude, elle veut apprendre ce jeu, et nous faisons deux parties avant d'aller dormir.