Le principe du freeze mob (ou flash mob) est simple : les participants se donnent rendez-vous en un lieu précis (souvent via Internet), sans se regrouper, comme des passants ordinaires, et à un signal donné (signe du leader, sifflet, flash, etc.) ils se figent dans la posture qu'ils avaient au moment du signal. Il est important de garder une position la plus naturelle possible et de ne pas faire de grimaces ou autre signe incongru. La réussite tient à plusieurs facteurs : se fondre dans la foule des passants non concernés, se figer dans une attitude naturelle (se moucher, être au téléphone, faire une bise, marcher, donc garder la jambe levée, prendre une photo, refaire son lacet, etc.) et se disperses après le temps de pose comme si de rien n'était. Les passants non au courant ne doivent en principe pas deviner que les participants au flash mob sont de connivence.

JD, l'organisateur (et aussi modérateur) d'OVS avait demandé que nous venions avec un bonnet de père Noël. J'ai donc emprunté celui de Benjamin et un peu avant 14h00 je rejoins la petite quarantaine de membres d'OVS devant la FNAC. Il y aussi quelques curieux et quelques suiveurs sans bonnet. Deux journalistes du berry.fr sont aussi là. Après un rappel des consignes nous nous dispersons et nous rendons place Cujas. Le signal est donné par JD qui se fige en regardant sa montre et tous les porteurs de bonnet se figent en quelques secondes. J'ai choisi de garder l'oeil à l'oculaire de mon appareil photo, ainsi je peux prendre quelques photos sans bouger autre chose que le bout de l'index. Malheureusement à cette heure-là  il y a peu de badauds mais certains s'arrêtent ou tournent la tête, intrigués.

Après cinq minutes de pause JD reprend vie et s'éloigne comme si de rien n'était. Mission accomplie. Histoire de fêter ça nous allons tous à l'Euro Café prendre un verre. C'est amusant et j'espère qu'il y en aura d'autres.