L'année 2009 s'est terminée par du spectacle dans les rues de Bourges. A partir de 21h30 nous suivons la Compagnie Malabar qui remonte la rue Moyenne jusqu'à la place Étienne Dolet, le long de la cathédrale. Des acrobates habillés de costumes façon carnaval de Venise, sur échasses, entourent une énorme mante religieuse de fer, aux yeux verts étincelants. Musique live, torches lumineuses, acrobaties, tout nous rappelle la première fois que nous les avons vus, pendant le Printemps de Bourges 1990.

Arrivée place Étienne Dolet, la troupe investit une grande estrade pour nous offrir un spectacle de cirque avec acrobaties et jonglerie sur échasses, trapézistes accrochés au cou de la mante religieuse et spectacle pyrotechnique. Nommé Hélios II ce spectacle est l'un de ceux que la Compagnie Malabar présente à travers le monde. Il est censé raconter la légende selon laquelle le soleil serait né d’un œuf sorti du néant.

Ensuite la foule nombreuse se déplace vers la place Séraucourt. La température a chuté et attendre en plein air et au froid commence à être difficile. Soudain l'éclairage public s'éteint et le concours international pyrosymphonique commence. Quatre pays concourent : Espagne, Nouvelle Calédonie, Portugal et Singapour. Nous sommes restés au bout de la place, près des rond-points et du coup nous n'entendons pas la musique. Par contre nous profitons pleinement des feux d'artifice. Nous retrouvons Benjamin et sa bande de potes. Le timing est parfait et à dix secondes de minuit dix fusées détonantes rythment le compte à rebours et 2010 en lettres de laser bleu s'affichent sur le château d'eau. Ca y est, nous sommes en 2010 ! Nous retrouvons Benjamin pour lui faire la bise et nous souhaitons la bonne année aux personnes que nous croisons, mais peu répondent, c'est dommage. Puis nous rentrons nous sustenter avec un réveillon léger. La soirée se termine à 4h00 du matin après jeux et bavardages.