Je suis allé voir ce film en amateur du travail de Martin Scorcese et sans rien avoir lu sur l'intrigue. Grand bien m'en a pris car il est difficile de lire quoi que ce soit sur l'intrigue sans la dénaturer et la désamorcer. Il est juste possible de dire que l'histoire se passe en 1954 en huis-clos sur l'île de Shutter Island, où se trouve un hôpital psychiatrique pour criminels particulièrement dangereux et dérangés. Le marshal Teddy Daniels et son coéquipier sont envoyés sur l'île pour enquêter à propos d'une patiente inexplicablement disparue.

Présenté comme ça le film ressemblerait à beaucoup de films policiers mais dès les premières images (l'accostage du bateau sur l'île) l'atmosphère pesante, glauque et inquiétante prend le spectateur et ne le lâche plus jusqu'au dénouement final, presque perturbant tellement il est inattendu. DiCaprio (bien que j'ai toujours du mal avec son physique et son éternelle tête d'ado trop petite pour son corps musclé) est excellent et très vite on ressent l'inquiétude et le malaise à travers lui. Le décor est génial, avec les bâtiments de pierre sombre abritant des labyrinthes de grilles, cellules et escaliers. Scorcese utilise (trop ?) facilement les codes du film d'horreur et installe un climat de paranoïa permanente. A la fin du film on n'a qu'une envie : le revoir. Car on se rend compte après coup que chaque scène comporte plusieurs niveaux d'interprétation et qu'à la seconde vision on ne verra pas le film du tout de la même façon, même en connaissant la fin.

AlloCiné