Avant le petit déjeuner je parcours l'hôtel, de la réception à la plage, pour prendre quelques photos avec la jolie lumière du matin. J'en profite pour aller réserver des transats à la plage. Comme il est assez tôt, j'ai le choix.

La description de la journée est simple : lecture, sieste, bains de mer et farniente. A 13h00 la plage se vide : tout le monde se précipite au restaurant. Nous attendons 13h30 pour aller prendre une légère collation, histoire d'éviter la foule. En passant par la chambre nous sommes ébahis de constater que les produits de toilette, terminés, n'ont toujours pas été remplacés ! Nous allons questionner la réceptionniste qui nous répond avec un grand sourire que ces produits ne sont fournis qu'une fois, le jour de l'arrivée à l'hôtel. Alors là c'est le pompon ! Même en France dans un hôtel moyen le savon est remplacé lorsqu'il est fini. Encore une fois, en plus de vingt ans de fréquentation d'hôtels de haut niveau nous n'avons jamais vu ça. Nous n'imaginions même pas que ça soit possible. Le DJEn lisant plus attentivement les informations affichées à la réception, nous constatons que le dimanche, non seulement il n'y a pas de service de chambre mais aucune animation en soirée non plus. Sans compter le coffre-fort de chambre, facturé 22,00 euros si on souhaite l'utiliser. L'accumulation de ces désagréments dans un hôtel qui se veut un **** Superior nous décide à écrire une lettre de remarques au voyagiste, Héliades. Cela ne nous empêche pas de retourner buller à la plage, en profitant des boissons gratuites. Le vent est toujours fort et les vagues sont nombreuses. Par contre elles sont sans danger, le vent soufflant vers la terre. Le fanion de plage est pourtant rouge, ce qui nous fait sourire car l'état de la mer ici n'a rien à voir avec l'Atlantique ou le Pacifique avec un vrai drapeau rouge. La présence de ces vagues dissuade pourtant beaucoup de gens de se baigner ou d'avancer trop loin dans l'eau. Avant de remonter à la chambre nous demandons à notre voisine, une charmante Allemande, de nous prendre en photo sur la plage.

L'animation du soir est une beach party au bord de la plage, animé par un DJ un peu débutant. Des employés allument des torches et des feux de camp sur la plage, c'est très joli avec la lumière du soleil couchant. Il y a des brochettes et des cocktails mais... payants ! Inutile de dire qu'ils n'ont pas beaucoup de succès dans un contexte all inclusive. Je prends le DJ en photo qui, voyant ça, me donne son email pour que je lui envoie la photo. Quand il passe un sirtaki, j'esquisse le pas de danse et une serveuse vient me prendre par l'épaule pour danser à côté de moi. Du coup je suis sûr de faire le pas correct. La petite piste de danse reste désespérément vide, les gens préférant regarder l'animation en sirotant leur boisson. Nous remontons à la chambre encore vers 23h00.

Nous à la plage